Hypothèses.org – un outil pour les jeunes chercheurs

Ceci est le compte-rendu de la séance du 19 février 2010 du séminaire « Les aspects concrets de la thèse » – une séance qui a inspiré certains…

Suite à la présentation stimulante de Pierre Mounier concernant la plateforme de carnets de recherche qu’est Hypothèses (www.hypotheses.org), nous avons pu prendre le temps de discuter des opportunités qu’offraient ces carnets aux doctorants (et aux organisateurs de séminaires !) ainsi que des questions pratiques de leur mise en œuvre. Voici un bref compte rendu des points importants de la présentation et du débat qui a suivi.

Hypothèses.org est la troisième grande initiative du Cléo (Centre de l’édition électronique ouverte, un laboratoire associant le CNRS, l’EHESS, l’Université de Provence et l’Université d’Avignon) après le portail de revues Revues.org et l’agenda des sciences sociales Calenda.org (un site qui regroupe un nombre innombrable d’appels à contributions, d’annonces de colloques et de journées d’étude, etc. – à voir absolument!).

Hypothèses est une plateforme de carnets de recherche en SHS qui nous offre la possibilité d’ouvrir un site thématique du genre « blog scientifique » sans nous soucier des questions techniques (de mise en forme) – ce qui nous permet, « nous chercheurs », de nous concentrer sur le contenu.

L’usage de ces sites par les chercheurs est très varié. Un site sur hypothèses peut servir de site d’accueil d’un travail collectif de recherche ou de support numérique d’un séminaire de recherche. Il peut également être plus individuel (ou en petit groupe) et permettre aux utilisateurs de rendre public une partie de leur travail scientifique qui a lieu en amont (et en aval) de la publication: la collecte des données, les premières hypothèses, leurs reformulations, un retour sur un texte déjà publié… Dans ce sens, il sert à donner de la visibilité à cette partie du processus de production des connaissances scientifiques et, en même temps, à nos sujets de recherche.

L’ouverture d’un carnet de recherche sur la plateforme est réservée à des chercheurs en SHS avec un rattachement à une institution de recherche (université, labo de recherche…). La demande d’ouverture d’un carnet (voir téléchargements sur le site) fait l’objet d’une sélection par le conseil scientifique d’Hypothèses (une délibération par semaine). Une des conditions est que le carnet doit porter sur un thème assez précis et non pas, par exemple, être un blog de commentaire de l’actualité politique au sens général du terme. Il est cependant tout à fait possible d’y proposer une forme de « veille scientifique » sur les évènements (et publications) qui concernent un sujet de recherche particulier (votre sujet de thèse par exemple). Une fois l’accord du conseil scientifique obtenu, vous êtes entièrement libres du contenu que vous souhaitez donner à votre carnet (et des langues que vous souhaitez employer).

Outre la facilité d’emploi proposé aux utilisateurs, Hypothèses offre, grâce à l’« effet plateforme » une bonne visibilité sur internet et est bien référencé sur les moteurs de recherche tels Google. Par ailleurs, un carnet peut vous donner un retour sur votre travail sous forme de commentaires (assez rares, mais généralement de très grande qualité) ou de contactes. Il arrive souvent que les auteurs d’un carnet de recherche soient contactés par des personnes intéressées sous une forme ou une autre par leur travail et que ceci mène à des invitations pour présenter leur travail lors de conférences, journées d’études ou autres. Dans ce sens, le carnet peut jouer l’effet d’un « multiplicateur d’opportunité d’insertion » comme le formule Pierre Mounier. A plus long terme, les carnets pourraient constituer un support permettant une mise en commun de démarches individuelles de recherche et des dynamiques collectives de construction d’objets de recherche (qui pourraient aboutir à des journées d’études ou des publications communes). Quoi qu’il en soit, ce que Hypothèses vise à éviter est le fait que chacun reste dans son coin avec ses recherches, ses questionnements et ses tentatives de réponses…

Même si les droits d’auteur restent entièrement chez le « créateur de contenu », il n’est pas conseillé de se servir d’hypothèses pour publier des articles qui pourraient être publiés dans des revues scientifiques. En effet, la publication sur Hypothèses n’est pas reconnue comme une forme de « publication scientifique » dans le sens d’un article dans une revue à comité de lecture ou d’un chapitre dans un ouvrage collectif. Mais servez-vous d’Hypothèses pour publier des versions préliminaires de vos textes ou des comptes-rendus très courts de vos dernières lectures.

Enfin, Pierre Mounier souligne que, certes, tenir un carnet de recherche est du travail. Mais si l’on fait bien attention à ce que les textes écrits pour le site servent dans le cadre du travail de thèse, le carnet peut être un outil pour « doubler les retombées » d’un travail que nous faisons de toute manière.

Donc n’hésitez pas à jeter un coup d’œil sur le site et, pourquoi pas, à vous lancer dans un carnet de recherche!

Compte-rendu rédigé par Moritz Hunsmann


2 réflexions sur « Hypothèses.org – un outil pour les jeunes chercheurs »

  1. Bonjour,

    Je tiens à très sincèrement vous féliciter pour votre initiative & travail. Je suis moi-même jeune chercheur à l’EHESS et vos pistes sont toujours instructives.
    Vous ne m’en voudrez pas de vous faire remarquer très amicalement le « h » manquant dans le titre de votre billet.
    Bien à vous,
    Th

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *