Archives de catégorie : Humour/Détente

La thèse nuit gravement à la santé…

Plongée dans mes pensées, je n’écoutais pas vraiment le conférencier, lorsque celui-ci mentionna cette citation de Kelchtermans qui m’a fait brusquement revenir à la réalité : « la réflexion peut nuire gravement à la santé, ou du moins à la paix de l’esprit« [1]. A ce moment-là, j’étais encore dans une période de transition entre le doctorat et la recherche d’un emploi. Cette citation a résonné dans ma tête pendant toute la durée du colloque, elle résumait parfaitement mon ressenti par rapport à mon expérience doctorale. Continuer la lecture de La thèse nuit gravement à la santé…

Tu seras Docteur, mon fils

Un poème  – presque – imaginaire de Rudyard Kipling (dont voici la version originale, en anglais et en français):

Si tu peux voir détruit l’ouvrage de ta vie
Et sans un seul mot te mettre à réécrire,
Ou perdre en un seul clic le gain de cent parties
Sans un geste et sans un soupir,
Si tu peux être intelligent tout en restant intelligible;
Si tu peux être docte sans cesser d’être tendre
Et, te sentant abandonné, sans abandonner ta cible,
Pourtant la rédiger et la défendre ; Continuer la lecture de Tu seras Docteur, mon fils

« Vous êtes plein d’enthousiasme, rejouez. »

Une case en avant, 3 cases en arrière. Réjouissante version de notre bon vieux jeu de l’oie, en 42 moments-clés de la thèse. Si « votre directeur vous donne un sujet, avancez de trois cases » ou « vous perdez plus de temps à vous plaindre qu’à travailler, passez un tour » font écho en vous, c’est probablement que vous êtes déjà bien avancé dans votre doctorat ! Sinon, ce jeu – pour le moins oiseux – aura quand même le mérite de prévenir de certains pièges de la thèse, et de permettre d’en rire…

Les chevaliers-paysans de l’an mil au lac de Paladru…

Pour celles et ceux qui en doutaient: le bouquin existe pour de vrai!

Qui ne s’est jamais demandé si le fossé qui le séparait – lui le doctorant – du reste du monde n’était pas infranchissable et si, du coup, il ne fallait pas mieux définitivement s’accommoder de son isolement…comme le semble  avoir fait Agnès Jaoui dans cet extrait, devenu classique, du film « On connait la chanson » ? Ceci dit, si Jade a crû bon de nous rappeler cette séance de film lors de son intervention au séminaire du 19 novembre sur les « pistes contre l’isolement » Continuer la lecture de Les chevaliers-paysans de l’an mil au lac de Paladru…

Le Petit Nicolas passe sa thèse

Avertissement

    : On nous a souvent demandé ce que nous faisions comme travail de recherche. Malgré tous nos efforts pour rester vagues et un peu compréhensibles, nos parents, nos amis répliquaient invariablement à nos explications: ‘oui, oui…’ en soupirant plus ou moins, plus intrigués que jamais. Aussi nous sommes nous résignés à raconter aux masses étonnées non pas notre travail, mais ce qu’est la vie du thésard. Il semblerait que nous ayons réussi, à en croire les premières réactions.

Continuer la lecture de Le Petit Nicolas passe sa thèse