Archives de catégorie : Le séminaire

Ecrire une thèse : volonté, liberté et procédure


KATZProfesseur de sociologie à l’UCLA[1], formé à l’École de Chicago, élève d’Howard Becker, Jack Katz[2] s’investit depuis de nombreuses années dans l’étude des individus et de leurs sociétés. Aujourd’hui, c’est à Hollywood qu’il a décidé d’enquêter[3], en s’intéressant aux parcours de vie des habitants.

Préparant la séance en transmettant aux inscrits un texte intitulé : Se cuisiner un statut : des noms aux verbes dans l’étude de la stratification sociale[4], Sébastien Kapp nous présente à nouveau un représentant de l’école de Chicago qui éclaire le travail scientifique en sciences humaines et les enjeux et perspectives de la thèse d’une lueur nouvelle, en tous cas en contraste avec ce qui nous est parfois enseigné en sociologie. Continuer la lecture de Ecrire une thèse : volonté, liberté et procédure

Radio Thésards. Le dicible et l’indicible des jeunes chercheurs

La séance du 16 mai 2014 des Aspects Concrets de la Thèse était consacrée à l’émission Radio Thésards, diffusée sur la web-radio France Culture Plus. Nous avons reçu David Christoffel, musicologue, poète, auteur d’opéras parlés, producteur de l’émission. Tout en adoptant une posture réflexive par rapport à sa pratique d’intervieweur, il s’est efforcé de proposer des pistes de réflexions sur la diversité des parcours doctoraux, à partir des expériences de la cinquantaine de doctorants auxquels il a tendu son micro. Continuer la lecture de Radio Thésards. Le dicible et l’indicible des jeunes chercheurs

Penser avec ses enquêtés : réflexions sur les pratiques de recherche engagées

Robert WehrlinS’il est aujourd’hui possible de faire de l’enquêté un interlocuteur participant directement à la construction du sens de la recherche comme l’illustre notamment le travail de William Foote Whyte avec Street Corner Society, ce choix épistémologique semble également poser un certain nombre de questions pratiques.

Continuer la lecture de Penser avec ses enquêtés : réflexions sur les pratiques de recherche engagées

Comment devient-on chercheur en sciences sociales ? (2014-2015)

Perspectives socio-historiques et comparatives sur la formation des doctorants

Les 2èmes lundis du mois de 15h à 17h à l’EHESS, salle M. et D. Lombard, 96 bd Raspail 75006 Paris (sauf changements)
Du 10 novembre 2014 au 8 juin 2015

Pour consulter les programmes des années précédentes, cliquez ICI

PhD SupervisorDepuis 2008, le projet des Aspects Concrets de la Thèse s’est essentiellement organisé autour des thématiques liées à l’insertion professionnelle après la thèse, afin de permettre aux doctorants de préparer au mieux, et tout au long de leur parcours de thèse, leur future carrière.

Ces thématiques ont concerné l’écriture, la publication, l’obtention de financements, l’enquête de terrain ou l’encadrement. Continuer la lecture de Comment devient-on chercheur en sciences sociales ? (2014-2015)

Recherche en deux temps, écriture à deux voix

Le 3 mars 2014, les Aspects concrets de la thèse recevaient Philippe Artières, chercheur en histoire, directeur de recherche au CNRS au sein de l’Institut interdisciplinaire d’anthropologie du contemporain (EHESS), qui fut également, en tant qu’écrivain, pensionnaire de la Villa Médicis (2011-2012). Spécialiste de l’histoire des écritures ordinaires et des discours sur l’écriture aux XIXe et XXe siècles, il est venu partager ses expériences de coécriture et proposer une réflexion sur les manières de produire des écrits historiques dans un dialogue scientifique n’hésitant pas à bousculer la forme textuelle. Continuer la lecture de Recherche en deux temps, écriture à deux voix

Publier dans une revue à comité de lecture : stratégies éditoriales dans un monde concurrentiel

La séance du 16 janvier 2014 des Aspects Concrets de la Thèse était consacrée à la publication d’un article dans une revue à comité de lecture. L’invité était le sociologue Jean-Louis Genard, rédacteur en chef de la revue électronique de l’Association internationale des sociologues de langue française (AISLF), SociologieS. Fort de son expérience, il nous présente le contexte politico-social et les enjeux épistémologiques de la publication pour les jeunes chercheurs d’aujourd’hui. Continuer la lecture de Publier dans une revue à comité de lecture : stratégies éditoriales dans un monde concurrentiel

La thèse et l’après-thèse. Bien démarrer l’année et son doctorat

Le 2 décembre 2013, le séminaire des Aspects concrets de la thèse recevait Xavier Paulès, maître de conférences à l’EHESS où il a été, pendant plusieurs années, chargé de mission à la vie étudiante. Une séance qui soulignait que l’avenir professionnel du doctorant se dessine bien avant la fin de sa thèse … Continuer la lecture de La thèse et l’après-thèse. Bien démarrer l’année et son doctorat

Enseigner pendant le doctorat : formation et socialisation au métier d’enseignant-chercheur

vf-rentree (2)« Eva est en deuxième année de doctorat, son domaine de recherche est la sociologie urbaine. Elle travaille à mi-temps à la bibliothèque universitaire pour financer son doctorat. Lors d’un rendez-vous avec son directeur de thèse, celui-ci lui propose de prendre en charge, en tant que vacataire, deux TD de L1 et un CM en L3. Eva n’a jamais enseigné, mais elle pense que cette expérience d’enseignement constituera un atout majeur dans son CV, elle accepte donc avec plaisir la proposition. Son directeur lui donne les titres des enseignements dont elle aura la charge : « sociologie de l’éducation », « sociologie du corps », « introduction à l’anthropologie », et il n’oublie pas de lui donner quelques notes écrites à la main et trois textes clés à aborder en cours. Le défi d’Eva est de taille. Elle va devoir aborder un contenu qu’elle ne maîtrise pas avec un public d’étudiants pas toujours intéressés par la matière (L1). De plus, elle devra gérer un amphi (CM) de 500 étudiants qui ont quasiment le même âge qu’elle ». (Gérard, 2013)

Continuer la lecture de Enseigner pendant le doctorat : formation et socialisation au métier d’enseignant-chercheur

Penser avec les autres. La thèse comme co-écriture (2013-2014)

 

1ers lundis du mois de 15 h à 17 h
EHESS, salle 5, 105 bd Raspail 75006 Paris
Du 4 novembre 2013 au 2 juin 2014

Thinkers_ACT
Pour en finir avec certaines idées reçues
quant à l’activité intellectuelle…

 Au cœur du processus intellectuel et académique qu’est l’écriture d’une thèse de doctorat, la relation à l’Autre est permanente et multiple : dialogues – au moins théoriques – avec les auteurs auxquels il est fait référence, relectures plus ou moins savantes de nos ébauches de texte, place des « sujets » dans la restitution de nos enquêtes, mise en discussion formelle et informelle de nos résultats et de nos questionnements… Qu’il soit porteur d’émulation ou de conflits, l’échange est un élément central des pratiques de recherche. Il s’y joue la condition de production de connaissances originales et la mise en place d’un parcours professionnel intimement chevillé à la notion de pairs, dont il s’agit de gagner le respect et la reconnaissance. Continuer la lecture de Penser avec les autres. La thèse comme co-écriture (2013-2014)

Quelle place pour les activités d’animation scientifique dans un parcours doctoral ?

FannyChabrol_GiadaDanesi_ACTDiverses activités jalonnent le parcours d’un doctorant : participer à des colloques ou à des journées d’études, organiser des rencontres scientifiques ponctuelles, animer un atelier ou séminaire de recherche, intégrer un réseau de (jeunes) chercheurs, voire en assurer la coordination. Ces tâches n’ont pas un caractère impératif, si ce n’est peut-être la première d’entre elles, devenue relativement incontournable pour celles et ceux qui prétendront à une carrière de chercheur. Mais elles relèvent toutes d’une certaine conception d’un « dynamisme de recherche » de plus en plus valorisé, notamment au sein d’institutions telles que le CNU (le Conseil National pour les Universités)[1]. Et chacune représente, pour le doctorant qui s’y implique, des opportunités de valorisation scientifique, de socialisation universitaire et d’insertion professionnelle. Continuer la lecture de Quelle place pour les activités d’animation scientifique dans un parcours doctoral ?

« Penser par cas ». Dialogue avec Howard S. Becker

becker

Pour inaugurer la cinquième année du séminaire des Aspects Concrets de la Thèse, le 05 novembre 2012, nous avions une nouvelle fois invité le sociologue américain Howard S. Becker autour du thème « Penser par cas ». Après une introduction sur le sujet « Que faire de la question théorique en sciences sociales ? » – dont je vous propose ici le résumé -, Howard Becker a répondu aux questions de la salle (A des fins de cohérence, les questions ont été reformulées. Les réponses sont livrées in extenso). Continuer la lecture de « Penser par cas ». Dialogue avec Howard S. Becker

Que faire des conseils (ou en l’absence de conseils) de son directeur de thèse ?

Le lundi 18 février 2013, dans le cadre du séminaire des Aspects Concrets de la Thèse, Monique de Saint Martin (Sociologue, Directrice d’études à l’EHESS et Chercheure à l’IRIS) a présenté, sous la forme d’un dialogue avec ses auditeurs, l’une des dimensions essentielles du doctorat : la relation avec le directeur ou la directrice de thèse.

Vous pouvez écouter le podcast de la séance ci-dessous (si rien ne s’affiche, rafraîchissez la page en appuyant sur F5 ou cliquez ICI)

Continuer la lecture de Que faire des conseils (ou en l’absence de conseils) de son directeur de thèse ?