Archives de catégorie : Le séminaire

“Connais ton institution toi-même” (2011-2012)

« Ça va sans dire mais ça va mieux en le disant » sera cette année encore le leitmotiv des Aspects Concrets de la Thèse (ACT)! Lieu d’apprentissage et d’échange autour du métier de chercheur en sciences sociales, le séminaire ACT invite à réfléchir sur certains « allant-de-soi » au principe de toute recherche doctorale : qu’est qu’un laboratoire ? Pourquoi, comment, où publier ? Comment soutenir sa thèse ? Que faire après le doctorat ?… Partant du constat d’une méconnaissance des conditions objectives de réalisation d’une thèse, les Aspects Concrets s’attachent, au final, à répondre à cette question qui résume toutes les autres : comment peut-on être doctorant aujourd’hui ? Continuer la lecture de “Connais ton institution toi-même” (2011-2012)

Le projet de thèse, un processus itératif?

Résumé de la séance du séminaire “ACT” du mercredi 11 mai 2011

Comment construire un projet de thèse ? Quelles questions se poser ? Faut-il s’inscrire dans un courant doctrinal ? Comment articuler un enracinement empirique solide et un usage interprétatif savant ?

Dans le prolongement de l’ouvrage La rigueur du qualitatif, Jean-Pierre Olivier de Sardan (JPOS),  anthropologue africaniste et directeur d’études à l’EHESS, propose de revenir sur le processus de production d’un projet de thèse. Continuer la lecture de Le projet de thèse, un processus itératif?

Au-delà du « colloque singulier » : vers des pratiques collectives d’encadrement doctoral ?

Sans en être un compte-rendu complet, ce billet s’inspire fortement de l’intervention de Marc Bessin au séminaire « Les aspects concrets de la thèse », le 4 mars 2011, sur le thème « Transmission et présence sociale dans la formation à la recherche ».

Pour faire (très) simple, l’on peut distinguer deux conceptions idéal-typiques de la transmission dans la formation doctorale: la conception classique basée sur une relation « maître-disciple », et la conception plus récente en termes d’« accompagnement ». Au centre de la première, le directeur (ou la directrice) de thèse choisit ses doctorant(e)s pour étendre son propre domaine de recherche, se positionner au niveau national et international et, ainsi, renouveler le sous-champ de la recherche qu’est le sien ou, plus globalement, reproduire son école de pensée. Continuer la lecture de Au-delà du « colloque singulier » : vers des pratiques collectives d’encadrement doctoral ?

Entrer dans la ronde des revues en SHS

Publier ou ne pas publier, that is the question (récurrente dans le séminaire ACT, car ô combien centrale).  Mais plus encore : comment publier ?

Pour y répondre, Christine Langlois, rédactrice en chef de la revue Terrain, et Joël Noret, co-rédacteur en chef de la revue Civilisations étaient les invités de la séance du séminaire du 4 février 2011. Ils sont venus avec quelques prospectus, catalogues et autres exemplaires de leurs publications, pour discuter de la santé des éditions en SHS en France et ailleurs, mais aussi et surtout avec un certain nombre de conseils pratiques et d’encouragements qu’il a fait bon écouter. Continuer la lecture de Entrer dans la ronde des revues en SHS

De l’écrit universitaire au texte lisible: conseils d’un éditeur militant à l’attention des doctorants

Partagés entre la honte d’être lus et la peur d’être ignorés, les étudiants se résignent trop souvent à voir leurs thèses « caler des pieds de table » ou s’empoussiérer dans les rayons inexplorés des bibliothèques de la Faculté. L’intervention de Jean Ferreux au séminaire d’ACT (séance du 03/12/2010) offre diverses réponses à cette sensation de vanité des écrits académiques. Anthropologue, baroudeur, cadre supérieur de l’aviation civile devenu directeur des Editions Téraèdre, il est l’auteur de l’opuscule De l’écrit universitaire au texte lisible (2009), fruit de son expérience au contact d’étudiants et de chercheurs. Son témoignage invite à penser le rapport à l’écriture en dehors du cadre strictement universitaire. Outre les conseils d’écriture d’un éditeur expérimenté, vous trouverez dans cette synthèse quelques réflexions nées de la rencontre entre un parterre d’étudiants curieux et un orateur gaillard. Continuer la lecture de De l’écrit universitaire au texte lisible: conseils d’un éditeur militant à l’attention des doctorants

Pistes pour la prise d’initiatives et contre l’isolement

Résumé de la séance du 19 novembre 2010 « Être acteur de son doctorat : pistes et outils pour la prise d’initiatives et contre l’isolement » – par Jade Legrand

L’idée de cette séance vient de Moritz et Sébastien. En aucun cas il ne s’agissait d’un exercice d’autosatisfaction autour de projets déjà menés ! Au contraire, l’objectif était de formuler des pistes à creuser, de dégager des possibles et d’encourager des démarches volontaires. Pour ce faire, ce séminaire s’articulait autour de la présentation de différents champs d’action, chacun l’objet d’un dialogue entre une doctorante (Jade Legrand) et une chercheure confirmée, directrice d’un labo de recherche largement impliqué dans l’intégration de ses doctorants : Irène Bellier (LAIOS-IIAC). Continuer la lecture de Pistes pour la prise d’initiatives et contre l’isolement

L’écriture scientifique existe-t-elle ?

Ceci est le résumé, par Maryvonne Charmillot, de son intervention dans le séminaire “Les aspects concrets de la thèse” le 5 nov. 2010 à l’EHESS. Nous avons fait le choix de garder le style éclectique de l’oral et de publier le texte dans son intégralité – prenez le temps de le lire jusqu’au bout, ça vaut le coup!

Je voudrais tout d’abord remercier Moritz et Sébastien de m’avoir invitée à partager avec vous, à l’occasion de ce séminaire, les réflexions que je développe dans mon activité d’enseignante et de chercheure en sciences de l’éducation à l’Université de Genève. Continuer la lecture de L’écriture scientifique existe-t-elle ?

Les outils numériques de la recherche : bref survol

Le 9 novembre dernier, Émilie Brémond, Franziska Heimburger1, Lucas Morlot et moi-même intervenions auprès des Master de l’EHESS à Marseille pour présenter (trop) rapidement une poignée d’outils numériques bien utiles lorsque l’on est en Master ou en doctorat. Nous avons souligné en particulier l’intérêt d’outils tels que : Continuer la lecture de Les outils numériques de la recherche : bref survol

  1. Co-responsable de l’excellent blog La boîte à outil des historiens []

Le travail de thèse comme occasion d’exercer sa capacité de penser

 

Ceci est le compte-rendu de la séance du 16 avril 2010 du séminaire « Les aspects concrets de la thèse ».

« Que signifie penser ? » et « À quoi cela sert-il de penser pendant que l’on prépare une thèse ? » Voilà les questions par lesquelles Michel Beaud – auteur, entre bien d’autres ouvrages, de L’art de la thèse – a ouvert cette séance du 16 avril 2010. Continuer la lecture de Le travail de thèse comme occasion d’exercer sa capacité de penser

Présenter un exposé oral: colloque, séminaire, conférence

Ceci est le compte-rendu de la séance du vendredi 19 mars 2010 du séminaire « Les aspects concrets de la thèse ».

 

 

Alors que la question qui vient à l’esprit de beaucoup lorsqu’il s’agit de présenter une communication scientifique a souvent trait aux aspects techniques de la présentation (gestion du temps, supports…), Luc van Campenhoudt propose un tout autre regard sur la question. Continuer la lecture de Présenter un exposé oral: colloque, séminaire, conférence

Écrire une thèse en sciences sociales: écriture, relecture, réécriture

 

Compte-rendu de la séance du 2 avril 2010 du séminaire « Les aspects concrets de la thèse ».

Actuellement chargée de recherche à l’Institut de Recherche sur le Maghreb Contemporain à Tunis, Lamia Zaki est intervenue pour nous présenter un retour sur son expérience d’écriture de la thèse – expérience dont elle avait déjà rendu compte dans un article paru en 2006 : « L’écriture d’une thèse en sciences sociales : entre contingences et nécessités », Genèses, 2006/4, n°65. Continuer la lecture de Écrire une thèse en sciences sociales: écriture, relecture, réécriture

Une revue par et pour les jeunes chercheurs

Lors de la séance du 2 avril 2010 du séminaire « Les aspects concrets de la thèse », Grégoire Lits a présenté la revue Émulations. Cette revue, dont il est le rédacteur en chef, a été créée par et pour des jeunes chercheurs et est entièrement gérée par des doctorants. Continuer la lecture de Une revue par et pour les jeunes chercheurs